Mis à jour le
Les grands groupes semblent actuellement très frileux avec leur trésorerie.
 

L’affaire Vivendi-Lagardère est symptomatique de la tendance actuelle : les grands groupes préfèrent garder leur cash disponible en cas de pépin plutôt que de verser des dividendes ou d’investir.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Philippe Serin
    Philippe Serin     

    A oui est pourquoi elles licencie si c'était vraiment la cas,car avec tout ces milliards qui "dorme" ou passe bien les intérêt,les intérêt vous savez ce que c'est ou pas? ou c'est plutôt pour moins versé a l'état et plus aux actionnaire,"même les actionnaires son payés au noir",quel merde sous couverture de l'état y a t-il encore et qui nous montre en plein jour sans que personnes ne gueule ?cherchez l'erreur.

Votre réponse
Postez un commentaire