× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Jean-Pierre Jouyet n'a pas peur de parler de "canard boîteux" lorsqu'il évoque le site industriel de Florange.
 

A une question qui lui était posée sur un potentiel soutien à l’aciérie ArcelorMittal, Jean-Pierre Jouyet, le futur président de la Banque publique d'investissement a déclaré que "la BPI aura vocation à maintenir l'activité et non pas à aider les canards boiteux".

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • dpconseil
    dpconseil     

    Jouyet a raison. D'ailleurs, si elle devait jouer ce rôle, la BPI n'en aurait pas les moyens. Il vaut mieux se tourner vers l'avenir et aider à la création de nouveaux emplois dans de nouveaux secteurs d'activité. Schumpeter avait déjà identifié ce processus inhérent au capitalisme sous le nom de destruction créatrice( "process of creative destruction") il a trois quarts de siècle.

Votre réponse
Postez un commentaire