× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Geoffroy Roux de Bezieux, le vice-président du Medef, était l'invité de BFM Business, en marge de l'université d'été de l'organisation patronale.
 

Le vice-président du Medef était l'invité de BFM Business, jeudi 29 août. Il s'est montré extrêmement sévère avec la future réforme des retraites, et s'est interrogé sur son financement.

Votre opinion

Postez un commentaire

21 opinions
  • tubalcain
    tubalcain     

    Si t'as envie de pleurer, achète des mouchoirs. Si t'as envie de renverser la table, dans la rue le 10/09 où il n'y a pas de place pour les couilles-molles

  • tubalcain
    tubalcain     

    Il a beau jeu "l'avenir de nos enfants" que les ténors du grand capital voudraient voir réduit à la liberté de se faire exploiter à la sauce chinoise. Arrêtez de rabattre "l'avenir de nos enfants" à toutes les sauces. Leur avenir est dans la lutte pour récupérer les 10 points de PIB basculés du travail vers les rendements financiers.

  • tubalcain
    tubalcain     

    Qu'attendre des citoyens idiots et ignares, rien sauf des gouvernants qui leur ressemblent.

  • quidambof
    quidambof     

    citronpressé apparemment pas si pressé que çà TOUT LE MONDE NE PEUT PAS ETRE PATRON !!!!!!!!!!!

  • rolandus
    rolandus     

    Que des remarques plein de non-sens, des contre vérités....Il est vrai qu'actuellement si le bénéfice net par action ne dépasse pas les 20 % c'est une catastrophe : Penser aux dividendes et aux augmentations de leurs rémunérations. A titre indicatif, un "très, très" grand industriel de l'agro-alimentaire visait 5 à 7 % de résultat net par action et demandait à ses filiales que le salaire le plus élevé ne dépasse pas 20 fois le salaire minimum. (et ceci dans un cadre de 35 heures/hebdo).

  • louva
    louva     

    Qu'attendre de ce gouvernement, rien - sauf le déclin de la France....

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    Si seulement c'était vrai. La seule chose qui est démantelée, c’est l’avenir de nos enfants, en jetant l’intégralité du rapport Moreau à la poubelle. Un endettement, des prélèvements et du chômage records, et là le mieux que Hollande a trouvé à faire, c’est d’enclencher la 5e ! un vrai délire.

  • Hugo49
    Hugo49     

    T'as raison : Vite une manif pour pleurer ensemble !
    Ça ne fait rien rentrer dans les caisses, mais ça fait plaisir !

  • tubalcain
    tubalcain     

    La réforme des retraites est une catastrophe pour les salariés.
    Le 10/09, tous dans la rue contre le démantèlement méthodique de la protection sociale.

  • valgego
    valgego     

    Le problème n'est ni le patronat , ni le salariat , les deux ont un intérêt commun ,la réussite de l'entreprise génératrice d'emplois et d'amélioration du train de vie . Le vrai problème est l'assistanat du plus petit de sa cité aux plus gourmands des sommets de l'état . Les basses manoeuvres de diversion qui consistent à promettre à tout le monde (patronat et salariat ), et de ne donner à personne , qu'à la clientèle de sustentation , relèvent de l'entreprise généralisée de démolition , perpétrée pour se maintenir au pouvoir , lorsque l'on est incapable de gouverner . Ne vous y trompez pas le patronat et le salariat sont les seuls victimes , et c'est à eux seuls que l'on demande de remplir la gamelle ,que d'autres n'ont pas même le courage de nettoyer pour y manger .

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire