× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER

Hauts fourneaux de Florange: les obstacles à la nationalisation

Mis à jour le
Nationalisera, nationalisera pas? Le dossier ArcelorMittal divise le gouvernement, alors que le PDG souhaite ne céder qu'une partie des activités du site de Florange.
 

Nationaliser le site industriel d'ArcelorMittal à Florange? L’idée promue par Arnaud Montebourg se heurte à certaines difficultés.

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Manu11
    Manu11     

    Un repreneur, peut-être un étranger, encore, mettra 400 millions d'euros, pour le rachat ou investir ? Tout ça pour un peu plus de 600 personnes. Cher un emploi. Cher pour garder une industrie moribonde, tout du moins en France où les producteurs de voitures partent en Espagne, au Maroc, en Turquie, dans l'Est de l'Europe, en Chine. Il faudrait peut-être mettre ces centaines de millions dans cette dernière industrie pour donner du travail à la metallurgie, cela coûterait sûrement moins cher pour le contribuable. Mais l'idéologie et les promesses de campagne font faire tellement d'erreurs à nos bisounours rieurs;

  • claranne
    claranne     

    Avec cet idiot qui insulte avant de comprendre, c'est sur que cela va pas aider !

  • Max 85
    Max 85     

    Encore de la poudre aux yeux,décidément les socialistes sont passés maitre dans l'art de blablater pour ne rien dire et surtout faire

  • biendici
    biendici     

    Après avoir joué les durs, montebourg réalise la complexité de l'opération. Et oui, montebourg ce n'est pas Mittal! La France fait bien piètre figure.

Votre réponse
Postez un commentaire