× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
La France veut favoriser la venue de nouveaux talents.
 

Les députés français vont débattre d'une éventuelle réforme de l'immigration professionnelle, jeudi 13 juin. Une simplification des démarches pour favoriser l'arrivée de talents étrangers est notamment à l'étude.

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • MICK Bravo
    MICK Bravo     

    > Ce n ' est pas avec cette brochette de socialos plus incompétents les uns que les autres que la France va attirer des talents . . . On sait quels genre d' individus elle attire . <

  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    À partir des années 1980, les praticiens français se sont trouvés de plus en plus souvent face à des patients présentant une pathologie qu’ils connaissaient peu ou pas du tout : la drépanocytose. Cette maladie était considérée jusque-là comme une maladie exotique et seuls les grands centres hospitaliers avaient l’occasion de recevoir et de soigner ces patients originaires d’Afrique de l’Ouest, du Maghreb ou des Antilles. (…)
    Le dépistage de la drépanocytose en métropole a pour particularité de n’être effectué que chez les nouveau-nés dont les parents appartiennent à un groupe à risque pour cette maladie, soit essentiellement les parents originaires d’Afrique subsaharienne, des Antilles et du Maghreb (dépistage ciblé). (…)
    En métropole, 31,5% des nouveau-nés ont été ciblés pour dépistage, avec une répartition très hétérogène, le pourcentage allant de 5,5% en Bretagne à 60% en Île-de-France en raison des différences d’origine dans la population parentale. Ce pourcentage n’a cessé d’augmenter depuis l’instauration du dépistage (il était de 19% en 2000). Source : Invs.santé.fr
    - Dans ce rapport de l’Institut de veille sanitaire publié en juillet 2012 et téléchargeable en bas de page, le dépistage de la drépanocytose ne ciblait que les parents originaires d’Afrique subsaharienne, des Antilles et du Maghreb. Les naissances d’origines asiatiques n’ont pas été prises en compte. Le chiffre de 31,5% est donc minoré. Les DOM-TOM ont également été oubliés. Mayotte, première maternité de France, a donc échappé à ces statistiques.
    - En 2010 en métropole, 31,5% des nouveau-nés considérés à risque ont bénéficié du dépistage de la drépanocytose. Ce pourcentage s’élevait à 19% en 2000, soit une augmentation de 65,8% en 10 ans !
    - A noter que sur Immigration.gouv.fr, le gouvernement estime la part de la natalité d’origine étrangère à…13,2% en 2008 en se basant sur des chiffres de l’Insee.

  • RR 77
    RR 77     

    doux rèveurs que ces socialistes, ils pensent attirer les étrangers de haut niveau et les faire rester avec se qui fait fuir les Français de chez eux . se sont des utopistes démagogues

  • leane
    leane     

    C'est certains, nos talents préfèrent partir à l'étranger! Donc il faut faire appel à l'étranger en faisant miroiter monts et merveilles. Mais ils déchanteront vite!

  • Fab17
    Fab17     

    vu le travail en France, ils risquent pas de rester..

  • toto34
    toto34     

    On part à la dérive... C'est vrai que nos jeunes Français n'ont pas de talent ; il vaut mieux aller les chercher ailleurs. Quelle honte.

  • Babe
    Babe     

    Qu on arrête avec l immigration étrangère, qu on la bloque. On à plus de trois millions de chômeurs français ( j espère) et on aurait besoin de talents étrangers. On les a sûrement. Qu'elle honte, qu'elle démagogie. 1 arrivera officiellement et 100 passeront derrière. On n à plus les moyens, on marche sur la tête!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire