En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Jean-Claude Mailly qualifie l'article 49-3 de la Constitution, qui permet de faire passer un texte sans vote, de "déni de démocratie".
 

Le secrétaire général de Force Ouvrière demandait précédemment un retrait pur et simple du texte. Il exige à présent que l'on demande directement leur avis aux citoyens.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire