× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Le tribunal de commerce de Lyon décidera du sort de Kem One le 12 décembre prochain.
 

En déplacement à Lyon, ce vendredi 4 octobre, le ministre du Redressement productif a voulu rassurer les salariés du groupe chimique, dont une partie est en redressement judiciaire.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • louva
    louva     

    Et encore des promesses comme à Florange !!!!! Il est doué le Montebourg pour les fausses bonnes nouvelles !!!!

  • quedubon
    quedubon     

    HOLLANDE : LE CAUCHEMAR INDUSTRIEL DE LA FRANCE ++++++++++++++++++++++++++++ Les USA ont interdit à PEUGEOT de vendre les 200 000 véhicules à l'IRAN prévus par contrat faisant pression via GENERAL MOTORS actionnaire de la firme Française : hop 7000 pertes d'emploi en France en 5 minutes chez Peugeot. Rebelote : les USA interdisent à RENAULT de commercer avec l'IRAN en faisant pression via NISSAN, que RENAULT nous pourrait plus commercer avec les USA si l'ordre n'était pas exécuté. Hop c'est en cours dans la soumission la plus totale de notre guignol national. (source: http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130726trib000777697/quand-obama-oblige-renault-a-quitter-l-iran-a-son-grand-dam.html) Et puis vlan qu'apprend t-on ? Là juste en ce moment, le gouvernement US autorise la General Motors à nouer des contacts à Téhéran pour commercer leurs véhicules, au détriment donc de Peugeot et Renault, paralysés de leurs côtés par les sanctions. (source http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/10/04/20002-20131004ARTFIG00001-en-iran-l-offensive-discrete-des-entreprises-americaines.php)

Votre réponse
Postez un commentaire