Mis à jour le
La société de maintenance de terminaux de paiement, avait équipé les véhicules de ses techniciens itinérants, de dispositifs de géolocalisation.
 

Le Conseil d'État a retoqué une entreprise qui contestait une décision de la Cnil lui interdisant la géolocalisation pour contrôler la durée du travail. Mais elle peut y recourir pour facturer des prestations de ses salariés à des clients.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire