En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le projet de loi de Myriam El Khomri est sous le feu des critiques
 

Un portail a été créé par des syndicalistes pour protester contre le projet de loi de la ministre visant à réformer le code du travail. Sur change.org, la pétition contre le texte déposée par la militante féministe Caroline De Haas a dépassé les 150.000 signatures.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

32 opinions
  • grognon
    grognon     

    cela est fait dans l'urgence avec arrogance et sans négociation et cela ne résoud pas le problème du chômage en France.

  • lagauchàvomir
    lagauchàvomir     

    Réforme indispensable. Il est temps de redescendre sur terre. On a pas à écouter ses syndicats qui n'ont aucune légitimité. (8% de travailleurs) et encore 6% du publics...bref pas grand monde et surtout les plus mauvais.

  • WIG
    WIG     

    Allez je poste une réalité anecdotique pour rigoler ou pour pleurer....dans un evironnement de travail où il fait chaud, l' employeur a pour obligation de demander et de veiller à ce que les salariés s'hydratent suffisamment en leur rappelant régulièrement de boire ( de l'eau !!! ) ...au delà d'une formulation verbale supérieure à 4 fois dans la journée ... Il peut s'agir d'un harcelement moral !!!! ....je vous fait grâce des articles de lois et jurisprudences...ceci dit, dans les deux cas les représentants syndicaux ne vous loupent pas...ils attendent sournoisement pour vous la mettre ...

    tintin
    tintin      (réponse à WIG)

    Il faudrait faire quelque chose de bien pour le travail : supprimer les syndicats.

    WIG
    WIG      (réponse à tintin)

    Honnêtement, j irai pas jusque là, conscient qu il y a des situations abusives de la part de certains employeurs...mais simplement du BON SENS, au sens propre comme sens figuré, ...c'est pas une demande surnaturelle...on a rien sans rien...c'est tout de même simple à comprendre pour humain normalement cérébré !!!

    colt13
    colt13      (réponse à WIG)

    Les syndicats les tètes médiatiques s empoche des enveloppes sur le dos des travailleurs fo par exemple

  • roxas30
    roxas30     

    va apprendre le sens du mot cdd avant de reformer le code du travail honte a vous la gauche caviar

  • ellivled
    ellivled     

    et pendant ce temp Hollande se promène dans les iles et promet un distributeur de billets .........

  • ZUT!
    ZUT!     

    Le syndicalisme en France est une imposture, au mieux un anachronisme car rien, à notre époque ne représente plus mal un salarié que le syndicalisme.

  • WIG
    WIG     

    Le pire étant de savoir que les syndicats représentent 8% des salariés dans le public, 2 % des salariés dans le privé...et le chomage représentent plus de 10% de la population active...cherchez l erreur !

  • walter-walt
    walter-walt     

    Avec cette loi ,il va y avoir beaucoup moins de volontaires ,pour faire des heures supplémentaire

  • sortilege
    sortilege     

    avant de s'en prendre aux sans dent , il faudrait commencer par l'abolition des privilèges !!!!!!!!

  • walter-walt
    walter-walt     

    Cette réforme ne va servir à rien ,si c'est pour relancer l'économie ! les commandes ne ce décrètes pas

    Steelice972
    Steelice972      (réponse à walter-walt)

    Si on ne décrète pas un carnet de commande, vous devriez en tirer la conclusion que le nombre d'heure travaillé dans une entreprise ne se décrète pas! Car sans commande point d'heures travaillées.
    La loi doit donc fixer l'heure légale et c'est tout. Le reste tout le reste doit être défini dans l'entreprise, avec tous les salariés et leur patron! Notre devise parle d'abord de Liberté, alors mettons la en œuvre et prenons nos responsabilités !

Lire la suite des opinions (32)

Votre réponse
Postez un commentaire