× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le

Le régime d’auto-entrepreneur crée la polémique. Ce mardi, devant l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l'artisanat (APCMA), la ministre déléguée à l'Artisanat, Sylvia Pinel, a affirmé que ce dernier engendre "une concurrence déloyale".

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • alain Winter
    alain Winter     

    Ces arguments qui s'opposent au statut d'auto-entrepreneur sont faux... En effet, l'auto-entrepreneur n'est pas "exonéré" de TVA. Il s’acquitte de la TVA pour ses achats de fournitures et d'outillages et ne récupère pas cette TVA acquittée. En contre partie il ne facture pas de TVA à son client. Ce dispositif existait avant la création du statut d'A-E (régime micro).
    Quant à l'exonération de charges sociales de l'A-E, c'est archi faux! Il paie de 12 à 25% de charges sur son chiffre d'affaire ce qui est considérable, et largement équivalent à 45% de charges sur le bénéfice! Par contre, il est effectivement exonéré de charge si il n'a pas dégagé de chiffre d'affaire, ce qui devrait être l'avantage de tous!
    Que ce débat devienne donc objectif et rationnel, on y verra plus clair!

Votre réponse
Postez un commentaire