Un tiers des entreprises testées se sont rendues coupables de discrimination à l'embauche.
 

Une étude publiée ce lundi par le ministère du Travail montre qu'un tiers des entreprises testées s'étaient rendues coupables de discriminations envers les candidats ayant un nom à consonance maghrébine.

Votre opinion

Postez un commentaire