× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
La proposition de loi vise à créer une devoir de vigilance à l'égard des grands groupes français de plus de 5.000 personnes
 

Une proposition de loi visant à obliger les entreprises à s'assurer que leurs sous-traitants respectent les droits fondamentaux est examinée à l'Assemblée nationale à partir de ce lundi 30 mars. Une amende maximum de 10 millions d'euros est prévue par le texte.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Facebook-830482023649710
    Facebook-830482023649710     

    La croissance est de retour. Il faut donner des signes de confiance

    Ce sont des propos de Manuel Valls à un meeting vendredi soir. Ci dessus un curieux projet de loi pour donner des signes de confiance. A chaque trimestre sa loi Hamon, Duflot,...un pas en avant, 2 en arrière.

    Je comprends mieux les chefs d'entreprise et les commentateurs qui pensent qu'on est sauvé lorsque tout cela s'arrête même si aucune réforme majeure n'est menée.

Votre réponse
Postez un commentaire