Des raffineries sont toujours bloquées ce mercredi 1er juin (photo d'illustration).
 

Le groupe pétrolier estime que les grèves dans les raffineries coûtent "plusieurs dizaines de millions de dollars par semaine". De son côté, Manuel Valls a évoqué son "sentiment de gâchis" au sujet de l'impact économique du conflit social.

Votre opinion

Postez un commentaire