En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Manuel Valls a déploré lundi à Mulhouse les "bêtises écrites ici ou là" sur le projet de loi sur le travail, "une réforme indispensable" selon lui.
 

Manuel Valls, Emmanuel Macron et Myriam El Khomri se sont livrés à un délicat exercice de pédagogie lundi pour défendre le projet de loi sur le Travail, âprement critiqué à gauche et par les syndicats, assurant notamment ne pas vouloir recourir au 49.3

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • Run
    Run     

    Le site déc.... de plus en plus.

  • Run
    Run     

    Le site déc.... de plus en plus.

  • Run
    Run     

    Le site déc.... de plus en plus.

  • reirize
    reirize     

    il nous prenne pour des gogos surtout la vedette vals

  • Run
    Run     

    La confrontation entre les pro et les anti réforme est significative.
    C'est la confrontation entre les insiders (ceux qui sont dans le marché du travail, qui ont un emploi solide style CDI) et les outsiders (ceux qui sont en dehors du marché, qui ont un emploi précaire et les chômeurs).
    Les insiders refusent toute mesure qui risquerait de compromettre leur situation confortable, même si c'est le prix à payer pour relancer l'emploi.
    Car les insiders n'en ont rien à faire des outsiders. Une seule chose compte : lutter pour leurs acquis. Une seule conséquence d'une telle attitude dans le contexte actuel : croissance du chômage. Mais ça, ce n'est pas leur problème.
    0 0

  • mousquetaire
    mousquetaire     

    Il est toujours sur le même braquet, prochaine difficulté il va encore reculer au sondage

  • Run
    Run     

    La confrontation entre les pro et les anti réforme est significative.
    C'est la confrontation entre les insiders (ceux qui sont dans le marché du travail, qui ont un emploi solide style CDI) et les outsiders (ceux qui sont en dehors du marché, qui ont un emploi précaire et les chômeurs).
    Les insiders refusent toute mesure qui risquerait de compromettre leur situation confortable, même si c'est le prix à payer pour relancer l'emploi.
    Car les insiders n'en ont rien à faire des outsiders. Une seule chose compte : lutter pour leurs acquis. Une seule conséquence d'une telle attitude dans le contexte actuel : croissance du chômage. Mais ça, ce n'est pas leur problème.

  • ellivled
    ellivled     

    on réforme uniquement pour le capital, Valls c'est l'exemple même du petit arriviste qui roule pour le patronnat

  • Jmolo
    Jmolo     

    "Une pétition fait le pleine..."
    Forte de quelques 200.000 signatures, que représente-t-elle ?
    C'est un peu comme les Syndicats dans une entreprise du privé !

  • Gromalin
    Gromalin     

    Il ne s'agit là que de donner encore plus aux patrons, de diminuer les salaires, et cette fois sans promesse de contreparties en retour. Qu'il nous dise ou sont les 1 million de chômeurs en moins, mais comme lui et Hollande ont toujours raison il est inutile de discuter.

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire