× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Pierre Gattaz assure que si les négociations entre partenaires sociaux sur la fiscalité s'avère être "un marché de dupes", le Medef "quittera la table".
 

L'organisation patronale a appelé, lundi 9 décembre, à ce que la remise à plat fiscale engagée par le Premier ministre, Jean-Marc, Ayrault, prévoit une baisse générale des impôts et des réductions de dépenses.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • rolandus
    rolandus     

    Le Medef réclame une baisse générale des impôts. Et à quand une remise en cause des rémunérations outrancières de quelques dirigeants.......(salaire le plus bas multiplié par 400 voire même plus avec les autres avantages) Ces valeurs insupportables, et en augmentation tous les ans, sont également des facteurs dégradant de la compétitivité.
    Un ancien GRAND ET RECONNU PATRON de l'agro-alimentaire, a toujours préconisé
    que les dirigeants ne doivent pas avoir une rémunération supérieure à 20 fois le salaire le moins élevé.....Vous attendez quoi, pour demander une telle application.

  • sarah040000
    sarah040000     

    oui je pense comme vous, du collectivisme à la russe quelle aberration de ce gouvernement de gauche !!!une vraie hérésie quand on voit ce qui se passe !!!ils sont devenus fous incapables de rien, des fonctionnaires qui ne comprennent rien à l'économie d'un pays, des syndicats nuls arqueboutés sur leurs principes débiles et dépassés, sf pour leurs subventions, ..un clientélisme qui fait peur, ce gouvernement nous ruine, essaie de nous faire taire, détruit l'économie les entrepreneurs sont pris à la gorge et SAPIN nous parle de baisse du chomage quelle honte ........DIMINUTION DES DEPENSES PUBLIQUES ET DES EMBAUCHES c'est la première chose à faire et vite ensuite arreter de harceler les entreprises ....... baisser les charges pour pouvoir créer des embauches et non des annonces à tout va de débiles mentaux !!!dehors le PS VITE

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    Tout sauf "des réflexions sans fin, sans courage politique, sans action"...Il y a des actions, c'est des hausses d'impôts et des transferts sociaux. Bientôt on va accuser ceux qui gagnent plus que le SMIC d'être des individualistes et des profiteurs. A écouter la gauche, la France devrait devenir un énorme kibboutz, mais être membre d’un kibboutz est un acte volontaire, alors que la gauche essaye d’imposer sa vue collectiviste par la force publique.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Roh vous croyez quand même pas que les socialistes vont profiter d'une rémise à plat fiscale pour augmenter les impôts quand même ? C'pas leur genre voyons ... Allez quelques exemples : environs 45% de prélèvements obligatoires en France, moins de 30% à Bruxelles, en Suisse, et dans d'autres états où il fait si bon vivre que nos étudiants s'y réfugient tous ...

Votre réponse
Postez un commentaire