× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Laurence Parisot estime que la décision de Moody's ne fait que renforcer ses inquiétudes.
 

Laurence Parisot estime que la dégradation de la note de la France est un argument de plus à la nécessité d’adopter au plus vite le pacte de compétitivité et la réforme du marché du travail.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • anga
    anga     

    toutes ces dégradations c'est surtout pour affoler les peuples et qu'ils acceptent toute les réformes préconisées pour ce monde libéral. Quand on l'aura bien réduit à l'esclavage moderne le monde des pauvres sera un peu plus éparpillé et le grand capitalisme n'aura qu'à piocher selon son choix. Mais s'il y a une révolte elle sera peut-être mondiale, et alors le bazar!!

  • jeff1965
    jeff1965     

    mme parisot votre dictature de l'argent de la compétitivité des drames humains à venir vous desservira car vous aurez des grèves d'une violence inouĩe ...vous êtes responsable de ce merdier car vous grands patrons avez commis des erreurs de stratégie et là les salariés vont payer votre incompétence et votre haine des travailleurs ;; vivez donc avec nos salaires de misères au lieu de vous plaindre

  • caton le jeune
    caton le jeune     

    Il faut quand même rappeler que la note de la dette souveraine française avait déjà été dégradée par Standard and Poor's en janvier dernier alors que Sarkozy était au pouvoir. Du reste, il me semble que l'avis de ces agences de notation est très sujet à caution: ne notaient-elles pas AAA les produits toxiques à l'origine de la crise financière que nous subissons depuis 2007? En réalité, cette sanction est moins économique que politique. Le signal envoyé à la France est clair: vous devez jeter votre code du Travail à la poubelle. Voilà ce qui intéressent les spéculateurs et le grand patronat. Il faut se souvenir que le scénario est écrit de longue date. La preuve en image (http://www.youtube.com/watch?v=3IixxUPBTW8). Se concrétise ainsi ce que répète le Front de Gauche depuis des années : il ne sert à rien d'essayer de plaire à la finance, il faut l'affronter!!! Il serait temps que François Hollande se rappelle son discours du Bourget!! RESISTANCE!

Votre réponse
Postez un commentaire