Mis à jour le
Le modèle des scop est-il viable ?
 

L'avenir de SeaFrance se joue mardi. Le tribunal de commerce de Paris doit se prononcer sur la seule offre de reprise de la société de ferries transmanche : celle des salariés réunis en Sociétés coopératives et participatives (Scop). Une initiative qui a le soutien du gouvernement. A l'issue d'une réunion à l'Elysée lundi matin, il assure qu'il aidera financièrement les salariés à monter la coopérative. Il y a près de 2 000 scop en France. Etat des lieux

Votre opinion

Postez un commentaire