Mis à jour le
La négociation sur l'emploi aboutit à un accord
 

Les partenaires sociaux sont parvenus à un accord, vendredi soir. Après d'âpres négociations sur la sécurisation de l'emploi, un projet d'accord a été conclu.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • franciseure
    franciseure     

    Dans le collimateur, la trop fameuse RGPP, pour Réforme générale des politiques publiques. La fusion des services, qui a abouti à la création de la DIRRECTE, a amené une grande désorganisation.
    Les agents pointent également le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux : selon les syndicats, moins 55% de fonctionnaires du ministère du travail depuis deux ans et une absence de concours de catégorie C. Pour la première fois, on parle de supprimer une section d’inspection. Une première, disent-ils.

    Les demandes des agents, outre la reconnaissance comme « accident de service » sont simples : l’arrêt de la politique du chiffre et des suppressions de postes.
    Avec la prescription à deux ans et la suppression des inspecteurs du travail la route est dégagée pour le patronat. On dit MERCI qui?

  • franciseure
    franciseure     

    Quel accord pour les salariés? L'accord qui réduit à deux la prescription devant les prudhommes? Alors qu'il a déjà été réduit en 2008 de 10 ans à 5 ans, maintenant il est réduit à 2 ans et bientôt à rien. Et quand on connait que le patronat ne respecte pas le code du travail et les conventions collectives nous rétrogradons à l'age de pierre avec sa gueule à fermer. La France compte 2 190 agents de contrôle dont 767 inspecteurs, soit un agent pour 8 345 salariés.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    tout le monde est content et surtout la CFDT. Nous vivons dans un monde merveilleux ...

  • Claudius
    Claudius     

    Les partenaires sociaux sont parvenus à un accord, vendredi soir. LEQUEL , nos cher journalistes à majorité de Gauche , contrairement à toutes autre informations n'en pipe mots ( BIZARRE ) ! Mais nous disent que la négociation sur la sécurisation de l'emploi a abouti et que les partenaires sociaux ont placé la France en haut des standards européens en matière de marché du travail et de relations sociales ( CA BRODE DUR DANS LES RÉDACTIONS JOURNALISTIQUE ) car ce soit disant projet dont personne n'en connais la teneur , ne seras présenter et soumis au Conseil d’État que début février ? ( CA LAISSE QUAND MÊME 3 A 4 SEMAINE POUR DES PETITES COMPROMISSIONS ET ARRANGEMENT ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LE MEDEF . . . NON ? ? ? ? ?

  • claranne
    claranne     

    accord au rabais pour pas que le gouvernement fasse pire... consolider l'emploi a tout prix, quand on voit les mentalités, c'est la mort des entreprises, PME en tête !!

  • aupiff
    aupiff     

    Au fait, derrière le mot "accord" il y a : "La taxation de certains contrats courts, proposée par le patronat ce vendredi 11 janvier aux syndicats, ne les a pas convaincus. La plupart d'entre eux juge que l'effort n'est pas assez conséquent. L’accord entre les syndicats et le patronat n’est peut-être pas si proche..."

    Où avez vous vu un accord?

  • aupiff
    aupiff     

    La pression hollandaise est tellement forte qu'il faille pour communiquer qu'il y a eu "un accord" ... c'est qu'Hollande nCo ne se voyaient pas trancher dans le vif !

  • Max 85
    Max 85     

    Un accord certainement bidon dû aux multiples ingérences des ministres depuis le début...Il faut absolument faire croire au petit peuple que la politique du guide suprême va porter ces fruits...cela lui laisse le temps de trouver une autre excuse car celle de la faute au gouvernement précédent ne fait plus recette

Votre réponse
Postez un commentaire