× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Un comité d'entreprise exceptionnel était tenu, ce mercredi 6 février à Petit-Couronnne
 

Faute de garanties financières suffisantes, aucun des cinq candidats à la reprise de la raffinerie de Petit-Couronne n'a trouvé grâce auprès des administrateurs judiciaires. Ils ont jusqu'au 16 avril pour compléter leurs offres.

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • mirabelle
    mirabelle     

    Oui mais nos syndicats son trop politisé voilà hic

  • dnomyar
    dnomyar     

    ..... suffit de voter autre chose ..... la justice est du coté de la finance .....

  • petrusva
    petrusva     

    ben ils ont voté des promesses

  • suzonsuzette
    suzonsuzette     

    les administrateurs sont trop gourmands, la liquidation du site leurs rapportent beaucoup plus qu'un cession, alors ils pensent d'abord a leur pomme

  • Bricabrac
    Bricabrac     

    Il est plus rentable de raffiner sur les sites de production alimentés par pipe-line que de transporter par bateau! CQFD

  • fqke
    fqke     

    Quelle surprise ????

  • mirabelle
    mirabelle     

    Pauvre ouvriers à qui ont les laisse espéré ,puis dans l'angoisse et après ont les jettent en leurs dissent tout à était fait

  • altaya
    altaya     

    Montebourd devrait se mettre à jouer de la flutte.

  • FRANEK100
    FRANEK100     

    Que de la fumée comme les lacrymogènes bientôt dans toutes les rues de france?

  • alsacien
    alsacien     

    Montebourg ou le Monsieur bricolage du gouvernement, je trouve que c'est un mauvais bricoleur ^^

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire