× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Arnaud Montebourg a estimé, jeudi 18 avril, quer l'Etat ne pouvait pas "faire des miracles".
 

Le ministre du Redressement productif a reconnu, jeudi 18 avril, que l'Etat ne pouvait "pas faire des miracles", s'agissant de la raffinerie de Petit-Couronne. Des propos qui ne sont pas sans rappeler ceux de Lionel Jospin, alors Premier ministre.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Rejane Vauvert
    Rejane Vauvert     

    pauvres travailleurs il se sont battue pour rien honteux la gauche !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    petroplus, florange, aulnay .... où sont les grandes réussites du gouvernement ...

  • justeunfrancais
    justeunfrancais     

    Si on veut que le gvt interdise les fermetures d'usines alors il faut voter PC, mais dans ce cas n'esperez pas ameliorer votre niveau de vie... ca n'a pas tres bien reussi dans les autres pays.

  • justeunfrancais
    justeunfrancais     

    Enfin le gvt ouvre les yeux: Oui l'etat ne peut pas obliger les entreprises privées de faire des plans sociaux ! Enfin ils ouvrent les yeux, ou alors ils arretent un peu de nous prendre pour des flambys !? Bref l'etat ne doit pas promettre aux employés que les sites ne fermeront pas. Le boulot d'un Montebourg est de voyager dans le monde - ou en France - et de trouver de potentiels investisseurs, repreneurs. C'est ca le boulot d'un poste comme le sien.Oui l'etat ne peut pas empecher les fermetures d'usine, mais le role de l'etat est d'accompagner au mieux les renconvertions et d'aider/ simplifier a la recherche de repreneurs. arretez vos communications mensongères.

  • Carambar
    Carambar     

    on est pas en URSS avec les kolkhozes et les entreprises d'état ! ___

  • geniette
    geniette     

    incroyable d'avoué qu'ils sont incapables d'aider les entreprises en difficultés
    une énorme trahison envers un peuple que 51% ont cru à leurs agitations en disant nous allons arranger tout ça LE NORMAL MOI PRÉSIDENT il y aura pas de chômage, pas de fermetures d'usine moi président il n'y aura pas de copains dans le gouverne
    ment pas de fraudeurs CE NORMAL ET LES AUTRES MÉRITENT QUE LES FRANÇAIS PORTENT PLAINTE POUR HAUTE TRAHISON ENVERS LE PEUPLE...
    ILS ONT VOULU LE POUVOIR ET ILS L'ONT EU EN MENSONGE EN AGITATION CONTRE LES ADVERSAIRES ECT.... LA MEILLEUR FAÇON C'EST DE PARTIR DEHORS LES INCAPABLES

Votre réponse
Postez un commentaire