× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Jean-Marc Ayrault reçoit l'ensemble des partenaires sociaux, ce jeudi 4 juillet.
 

Les concertations sur la future réforme des retraites débutent ce jeudi 4 juillet, à Matignon, première étape d'un été sous haute tension. Et les divergences de vues des syndicats ne devraient pas faciliter la tâche du gouvernement.

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • berard
    berard     

    Déjà ,qu'on commence à baisser les grosses retraites; entre des 600 euros et des 5000 voire 10000 euros; il ne faut quand même pas pousser mémé dans les orties.C'est abusé. A moins de 1700 euros ,seul ;vous survivez;alors en couple encore moins. Et les jeunes ne vont pas travailler ad vitam éternam,non plus. Déjà ,la dette existante devrait être pour le cul des vieux riches avec patrimoine. Un enfant nait avec 30 000 euros ,alors qu'il n'y ait pour rien et qu'il n'a pas demandé à naitre

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    Nième réforme, et même pas honte ! Et eux, ils se réforment quand ? Tant la nullité ne se réforme pas, elle se transmet... On voit, on paie, surtout.

  • viklou
    viklou     

    Si il y avait MOINS de SANS EMPLOI, les retraites n'auraient pas besoin d’être réformées. EMPLOI = COTISATION . Si AYRAULT avait le courage de s'attaquer à tous les régimes spéciaux , aux fonctionnaires, au cumul des mandats (tout de suite) pas dans X années , il y aurait moins de trous , car nous payons pour tous ces gens

  • miscalais
    miscalais     

    attention messieurs du gouvenement pour les retraites regardez l egypte pourrez bien arriver en france

Votre réponse
Postez un commentaire