× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Les négociations reprennent ce vendredi, mais une plus petite retraite devrait attendre les salariés en 2013.
 

La revalorisation annuelle des retraites complémentaires pourrait ne pas suivre l’inflation. Avec, au final, un pouvoir d’achat diminué pour les retraités.

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • DELORREDAN
    DELORREDAN     

    Il faut augmenter les cotisations salariales et patronales de 4,5% 1,5 à la charge des employés 3% pour les employeurs. Ces augmentations homéopathiques ne servent à rien sinon entretenir la descente du pouvoir d'achat des cadres. Sinon à quoi bon d’être classé cadre ? Le téléthon, les resto du cœur, le RSA, le smic et apl augmentent et on voudrait que les cadres rejoignent ces troupeaux de profiteurs de lois sociales nous sommes vraiment dirigés par une équipe de bras cassés dirigée par un couillon de capitaine de pédalo ! "JGDL"

  • jeff1965
    jeff1965     

    les chômeurs que l'on montre du doigt! les pauvres que l'on traite d'assistés! les salariés à qui on demande de payer le crédit d'impôt de 20 milliards pour les entreprises et de l'autre qu'il soit plus flexible mobile et surtout baisser leurs salaires! là les retraités à qui alors même qu'ils ont travaillés toute leur vie de baisser les retraites ! mais le salaire moyen des chefs d'entreprise est de 60 000 euros et ceux du CAC40 de 4,2 millions d'euros :étrange système? si on baisse les salaires il y aura moins de cotisations donc moins de retraite et oui les patrons sont coupables de cette précarisation de 70% des français qui touchent moins de 1738 euros par mois.on est en train de tuer les français pour la compétitivité rendre les riches plus riches et satisfaire les marchés et les financiers... marre que l'on nous considère comme de la quantité négligeable ....

  • nicolasfr77
    nicolasfr77     

    C'est pas vraiment une nouvelle. C'est la seule solution pour équilibrer le système. LA solution: INVESTIR !!

  • seniorenforme
    seniorenforme     

    Avant d'employer les mots privilège, nanti ou même riche, il faut remettre les éléments dans leur contexte :
    - Il faut savoir que l'abattement de 10 % pour l'impôt sur les revenus dont bénéficient les retraités a été accordé pour compenser la suppression des 20 % en 1989 dont bénéficiaient les salariés et les retraités auparavant !

    - Autre chiffre à savoir : Les avantages fiscaux dont bénéficient les retraités représentent 1 375 euros par ménage, soit 12,5 milliards d'euros. Ceux dont profitent les actifs s'élèvent à 1 600 euros par ménage, soit 25,7 milliards d'euros. Alors arrêtons de les faire passer pour des profiteurs !

    - Les retraités donnent 5 % de leur revenu à leurs descendants, ce qui représente 1 % du PIB ! On est loin de l'image du retraité égoïste que l'on veut nous faire croire !

    - Et puis la situation des retraités n'est pas toujours rose : 500 000 personnes cumulent un emploi avec leur retraite car cette dernière est trop faible pour vivre décemment ! 35% des prêts à la consommation sont accordés aux seniors en 2011 alors qu'ils n'étaient que 12% en 2004 !

    Les retraités n'ont pas volé leur pension, leur revenu : ils ont travaillé dur, longtemps et souvent 40 à 45 heures par semaine avec seulement trois semaines de congés, ils ont cotisé alors il est normal qu'ils en bénéficient !

    Et puis si ces hausses ont lieu, concrètement le pouvoir d'achat va baisser et in fine la consommation. Est ce l'effet voulu ?
    ...................................................

  • Metredaicaule
    Metredaicaule     

    Les retraites des "petits vieux" sont " plombées". C'est un scandale de plus........
    Vivement 2017 !!!

  • wolf50
    wolf50     

    Plus ça va et moins ça va !! et Parisot qui voulait geler pendant 3 ans la revalorisation des retraites , où allons nous ?? toujours les mêmes qui font des efforts " forcés " qu'ils prennent le fric chez les sénateurs et députés qui ne méritent pas leurs salaires

Votre réponse
Postez un commentaire