Philippe Martinez estime que les ruptures conventionnelles collectives vont précariser les salariés.
 

Le secrétaire général de la CGT accuse le constructeur automobile de "transformer les CDI en précaires", en utilisant la nouvelle procédure de réduction des effectifs permettant d'éviter les plans sociaux.

Votre opinion

Postez un commentaire