Mis à jour le
90 emplois sur 230 sont sauvés via cette décision
 

Le tribunal de commerce de Carcassonne a accepté, ce vendredi 5 juillet, l'offre de reprise déposée par Laurent Spanghero. Celle-ci préserve 90 emplois sur les 230 que compte le groupe.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • ptitemarmotte
    ptitemarmotte     

    Pourquoi ne parlons nous pas du nombre important de salariés qui ne souhaite pas travailler avec "Laurent Spanghero" et l'état d'esprit qui régnait lors de l'annonce de la reprise.

    Du dossier qui doit reprendre 100 salariés alors que la société n'a plus de clients, ah si un client ou 2 pour les viandes fraîches ?

    De la fragilité du dossier :

    - une service qualité inexistant ou presque ?
    - un service nettoyage inexistant ou presque,
    - une absence de service logistique ?
    - des marges commerciale du dossier impossible à atteindre / le secteur de la viande est en grande difficulté, les haricots lingots rares cette année et les prix grimpe actuellement
    - de la loi des appels d'offres de la grande distribution ou les dossiers prennent plusieurs mois - le redémarrage n'aura pas lieu avant novembre ou décembre ? qui va payer en attendant ?

    Dans ce cas, prenons uniquement les salariés qui adhèrent à ce projet, il risque d'il y avoir des surprises.

    Les salariés sont usés de se faire trimballer pour des histoires politiques, L’intérêt des salaries n'est pas pris en compte.
    Les politique essayent de tirer la couverture vers eux.
    Les salariés sont épuisés par ces 5 mois de combat, va ton encore leur faire subir 3 mois de souffrance ??

Votre réponse
Postez un commentaire