Mis à jour le
L'observatoire des levées de fonds internet du cabinet KPMG montre que ce sont les étrangers qui financent les start-up françaises
 

Selon une étude du cabinet KPMG, les levées de fonds impliquant une entreprise française et des investisseurs français sont très rares. Aujourd’hui, ce sont les américains qui sont les plus présents.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • UNDERMYTHUMB
    UNDERMYTHUMB     

    Je trouve celà génial, et celà ne semble pas être le fait de la fiscalité ......nous avons vraiment un problème culturel c'est qu'une fois fortune faite, chacun à son niveau, nous n'avons de cesse de le conserver et surtout pas de l'investir pour en faire profiter d'autres.

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Ben oui ! Mais pourquoi chercher les capitaux en France ? Le credo européen est la libre circulation des hommes et des capitaux, alors allons-y gaiement !
    On peut avoir une activité en France et la loger dans une holding située dans un autre pays européen. Ce sera plus facile de trouver des associés.

  • Arnaud Dupuis
    Arnaud Dupuis     

    Bonjour,
    Je suis PDG d'une start up qui a aujourd'hui 3 ans d'existence, qui a fortement investi en R&D grace notamment au soutien des différents dispositifs de l'état (CIR, JEI, OSEO...). Nous disposons aujourd'hui d'un produit fini, d'un modèle économique validé, d'un réel marché très prometteur (France et international). Nous ne sommes que 4 dans le monde a faire correctement ce que nous faisons... et pourtant, malgré de réelles perspectives, nous avons beaucoup de mal a trouver des fonds en France.
    Je constate que je suis malheureusement loin d'être le seul dans cette situation. Tout cela n'est pas très encourageant pour l'avenir de nos start ups !

Votre réponse
Postez un commentaire