× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Au nom du Medef, Laurence Parisot, qui, un temps, a menacé de ne pas participer aux négociations, veut davantage de flexibilité dans le droit du travail au profit des employeurs.
 

Syndicats et patronat se retrouvent, ce jeudi 4 octobre, pour la première séance de négociations sur la "sécurisation de l'emploi". Le gouvernement leur a donné trois mois pour arriver à un accord. L'occasion de passer en revue -et en photos- les objectifs poursuivis par chaque participant.

Votre opinion

Postez un commentaire