× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Pierre Moscovici veut que l'Etat donne le bon exemple en matière de délais de paiement
 

Le ministre de l’Economie et des Finances a annoncé, ce mercredi 6 février, une série de projet contre le manque de trésorerie des PME. L’accent a été plus particulièrement mis sur les délais de paiement.

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Franck Thomas
    Franck Thomas     

    Des délais de paiement excessifs peuvent être dus à une difficulté passagère ou une mauvaise organisation en interne ou encore à la volonté délibérée de faire financer son BFR par les créances fournisseurs. Difficile de trier les bonnes raisons des moins avouables. Le législateur propose le plus petit dénominateur commun : un cadre juridique applicable à tous. Mais demander au législateur de faire des nuances de gris est le meilleur moyen d'obtenir des règles floues.
    C'est au marché de "récompenser" les entreprises qui jouent le jeu, en proposant un avantage économique à ceux qui paient au comptant ou à ceux qui demandent à être payés au comptant.

  • Max Tusalem
    Max Tusalem     

    Mosco a jamais géré une boite en France ! moi si
    alors prend des notes , ministre et dans l'ordre:
    - intéresse toi aux transmissions de pme, et va voir sur le terrain comment se comporte ton administration fiscale : ce sont des voleurs cyniques
    - raccourci la longueur d'une fiche de paye à la situation d'il y a 40 ans ou de UK aujourd'hui
    - allège - sans condition bureaucratiques- la fiscalité sur la détention des titres en direct : ce sont les petits actionnaires qui financent les pme, pas les machin d'état ou les fond d'assurance qui pompent le fric par tous leurs intermédiaires
    - autorise directement une pme a recouvrer ses créances sur l'état par déduction sur l’impôt sur les société ( ça ça ferait de la trésorerie) et les taxes locales et professionnelles ....(ça, ça ferait mal pour motiver certains machins bureaucratiques qui te font tirer la langue pendant des mois ....)
    - enfin , fait le ménage dans le bazar de normes et de droits ( droit travail, seuils, mais aussi urbanisme commercial et autre qui donne lieu à des combines et une expulsion des entreprises pour faire de la place aux bobos ...)
    - et là, peut-être, que ça ira mieux .... progressivement

  • Vincent Haubourg
    Vincent Haubourg     

    un mot .. ridicule. Le crédit fournisseur étant le premier mode de financement des entreprises en france CAR les banques financent mal ou trop peux. De plus bien souvent une entreprise victime de retard de paiement a elle aussi des retards, les réduire des deux cotés .. bien, super, ou est le bol d'air ?
    Non sérieusement rien de plus crédible ? baisse des couts indirects ( charges administratives directes et indirectes ) baisse des niveaux de charge .. etc etc, il y a beaucoup de levier mais qui imposent de réformer etat, et collectivitées.

  • franciseure
    franciseure     

    Les bénéfices des entreprises : 73,8 milliards de profits et 3,5 milliards d’impôts payés en France.
    Publié le 12 mars 2012 par Jean-Marie Pruvost

    Les entreprises du CAC40 ont réalisé en 2011 73,8 milliards de bénéfices nets en baisse de 9%. Pourtant elles ne payent en moyenne que 3,5 milliards d’impôts sur les bénéfices en France ( moyenne des années 2007 à 2009). Evidement il ne s’agit pas tout à fait de choses comparables, puisque les profits concernent les bénéfices nets consolidés (réalisés dans le monde entier), et les impôts, ceux sur les bénéfices payés en France. Néanmoins on peut s’interroger sur l’ écart entre les deux chiffres, d’autant que plus de la moitié des entreprises du CAC ne payent pas du tout d’impôt sur leurs bénéfices réalisés en France. Alors faut -il revenir sur les conventions fiscales internationales, introduire un impôt minimal sur les sociétés, suppimer certaines déductibilité de charges?…

  • franciseure
    franciseure     

    Remplacer les traites par l'affacturage? En France aujourd'hui ce ne sont pas les entreprises qui font des bénéfices mais les sangsues que sont les banques et l'affacturage. En plus le gouvernement découvre l'affacturage alors que cela existe depuis 40 ans. Il faudrait qu'ils sortent de leurs bureaux dorés de temps en temps.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les entreprises ne paient pas parce qu'elles font faillite. Elles font faillite parce que la pression fiscale, sociale, les contraintes, etc ... sont beaucoup trop dures et dissuasives. Donc jouer sur les délais de paiement, c'est comme de dire à quelqu'un qui vit dans un taudis hors de prix qu'on lui donne quelques jours supplémentaires pour payer son loyer, c'est une mesurettes sans intérêts qui ne résout pas le problème. Sérieux si vous n'avez rien de mieux à proposer, il fallait laisser la place à d'autres !

  • franciseure
    franciseure     

    Ce sont les banques qui ne vont pas être à la noce. En réduisant les délais de paiement le gouvernement va les ruiner, à moins que celles-ci se nourrissent sur les clients privés.

Votre réponse
Postez un commentaire