× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Le coût de la rentrée progresse
 

D'après une étude de la Fage, publiée ce lundi 19 août, le coût de la rentrée universitaire progresse de 2% pour 2013-2014. Elle va atteindre 2.481,73 euros.

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • deuxc
    deuxc     

    Comme les impôts, les taxes diverses et multiples, l'alimentation, tout augmente mais pas les salaires. Alors un étudiant, il prend ça de plein fouet. Et que l'on ne parle pas d'égalité pour les études, car seuls ceux qui ont de l'argent pourront suivre correctement des études sup, à moins de faire une école d'état. J'imagine mal un étudiant en médecine en première année mener de front un travail plus ses cours. En revanche, certains prennent des cours supplémentaires le soir, des colles, histoire de s'entrainer. Quant aux bourses frauduleuses sous prétexte d'intégration, c'est se foutre de la tête du Français moyen! Ces bénéficiaires sont même dispensés d'assiduité. Je vous laisse deviner de qui il s'agit...

  • copen
    copen     

    Merci Mirabelle

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    C'est le problème de l’assistanat généralisé, il faut être dans la bonne casse si non point de salut. j'en connais beaucoup, des jeunes, des vieux c'est la courses aux subventions et a la débrouille.

  • rolodex
    rolodex     

    le coût de l'inscription à bordeaux3 est de 399.10 € ! bien plus cher que ce qu'annonce ce mini reportage ! un scandale ! un véritable scandale ! le GVT préfère donner des aides sociales aux ROMS et étrangers sans papiers que d'aider nos propres étudiants ! un scandale !

  • valgego
    valgego     

    Merci , votre témoignage me réconforte et votre honnêteté aussi ,comprenez bien que nous n'avons rien contre les avantages sociaux et la poursuite des études de tous les élèves méritants ,personnellement ,je paie tout car je n'ai qu'un étudiant ,si j'en avais deux ,ce serait ni l'un ni l'autre, et cela est un vrai scandale ,car je suis loin d'être le seul . Le pire c'est d'essayer de faire gober aux gens des faussetés , pour vendre de la paperasse ou parce qu'elles sont dans l'air du temps ,seul l'auteur du reportage est à blâmer .

  • Sindy75
    Sindy75     

    Entièrement d'accord, mirabelle.

  • Mat44bzh
    Mat44bzh     

    Dire que "la hausse des dépenses liées aux études conduit de plus en plus de jeunes issus des classes sociales les plus POPULAIRES à rester à la porte de l'université" est tout à fait faux !
    Moi même bénéficiant des aides diverses : Bourses d'études (je ne paye pas les droits d'inscription à l'université, ni les droits de la sécurité sociale étudiante), étant boursier je bénéfice d'un APL renforcé, et bien entendu le montant des bourses aides à payer les à côtés.
    Donc, le montant de la rentrée sera peut-être, en moyenne, de 2 500 € pour les autres étudiants, mais pour les étudiants des classes "populaires" on en est bien loin, contrairement à ce qui est dit ici !
    Il vaut mieux être pauvre ou riche, qu'avoir le cul entre deux chaises : c'est bien connu...

  • valgego
    valgego     

    Tout à fait d'accord , une injustice et une trahison de plus . En fait ce qui augmente les coûts de la rentrée c'est le gaspillage et le peu de cas que l'on fait de la jeunesse et de l'avenir de notre pays .

  • valgego
    valgego     

    Pas tout à fait d'accord avec l'enquête ,ce ne sont pas les classes sociales les plus populaires (comme d'habitude victimisées )qui sont touchées ,car elles bénéficient des avantages sociaux corresponds : bourses ,privilège du crouss, priorité de logement et apl.........ce sont les classes moyennes les premières victimes, car elles paient tout ,n'ont aucun avantage et aucun privilège ,la fac est désormais réservée aux très riches ,aux faibles revenus et aux assistés .

  • mirabelle
    mirabelle     

    Et bien l'etat devraient leurs donner la CMU aux étudiants français au lieu de la verser à tous les immigrants qui eux n'ont jamais cotisé .alors que les parents d'étudiants cotise dans les complémentaires et ceux sont.es complémentaires qui payent la CMU

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire