× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Le travail au noir entraîne un manque à gagner pour la sécurité sociale
 

Selon Les Echos du 22 mai, les redressements de cotisations sociales des entreprises auraient fortement augmenté en 2012, passant de 1,2 à 1,4 milliard d'euros en un an. Le gouvernement a mis en place à l'automne un plan de lutte contre le travail au noir.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Vous êtes chef d'entreprise ? Vous avez une expérience quelconque avec les caisses ?

  • tsar91
    tsar91     

    Il suffirait de demander la copie de l'attestation d'embauche auprès de l'URSSAF à chaque entreprise qui procède à des interventions.
    Simple et efficace ...

  • Carambar
    Carambar     

    10 % des montants réclamés sont payés .... procédure solvabilité et clefs sous la porte des margoulins etc etc

  • Carambar
    Carambar     

    10 % des montants réclamés sont payés .... procédure solvabilité et clefs sous la porte des margoulins etc etc

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Selon des témoignages auxquels j'accorde toute ma confiance, c'est pas des flèches dans ces services. Il arrive fréquemment que des procédures soient lancées alors que les dossiers sont réglés depuis des années, simplement parce que c'est automatique, que l'agent a quitté le service, que personne ne prend la responsabilité de "traiter le dossier d'un autre", et ça peut aller jusqu'à la liquidation judiciaire. Pour rien. Si, pour l'incompétence d'agents et de services qui sont devenus des boulets. La plupart du temps ça va pas jusque là mais les caisses envoient les huissiers faire des frais, se rendent compte qu'elles ont fait une c*nnerie, envoient un décompte rectificatif opaque pour ne pas admettre qu'ils se sont trompés et disent aux huissier de poursuivre pour des frais qu'ils devraient assumer eux même. Et là encore c'est le type qui se casse le c** à faire tourner une boutique qui en est pour ses frais, parce que les agents n'ont pas fait leur boulot et qu'ils n'assument pas.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les chefs d'entreprise votent à droite pour espérer prospérer, les crapules votent à gauche pour être intouchables.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    1/ ce sont les montants réclamés par des caisses, qui, par expérience, se trompent souvent (mais refusent de l'admettre ou d'en supporter les conséquences). 2/ ce sont les montants réclamés qui ne seront jamais les montants encaissés (contrairement à ce que l'article laisse sous entendre, une manne miraculeuse de plus d'un milliard ...) 3/ ce sont des dossiers de recouvrements excessifs, parfois erronés (pour ne pas dire plus) qui vont faire couler le peu d'entreprises qui subsistent encore aujourd'hui. Et qui subsistent, créent de l'emploi, etc ... parfois, oui, au black, parce que dans ce pays il n'y a que comme ça qu'on s'en sort. On ne redresse pas l'économie avec des taxes. Vous avez élu le fossoyeur de l'économie française.

  • Carambar
    Carambar     

    le locataire du dessus fait faire des travaux au noir ! et alors ????? avec la hausse de la TVA et la baisse des heures sup non payées ______ normal

  • leane
    leane     

    Le travail au noir, c'est une économie sousterraine. Le commerce de la drogue aussi. Alors pourquoi s'acharner contre les entreprises et ne pas toucher aux dealers? Facilement repérables, connus des services de police, etc... C'était juste une question. C'est sûr que ponctionner le chef d'une tpe est moins risquer que d'aller contrôler les dealers. Question de courage.

  • kline
    kline     

    un redressement de l'urssaf n'est pas forçément synonyme de travail au noir ..... parfois c'est des redressements sur des déductions et des réductions non acceptées par l'urssaf

Votre réponse
Postez un commentaire