En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Manuel Valls tacle la droite au passage
 

Le Premier ministre a publié ce mercredi 21 septembre une tribune sur Facebook dans laquelle il revient sur les mesures qu'il a annoncées lundi et défend la piste d'un revenu universel.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • yanbou
    yanbou     

    bonjour,
    Suite à l'annonce d'une réflexion sur l'idée d'un revenu universel, j'ai publié un commentaire sur la page du Premier Ministre, en dessous de son article de ce jour.
    Après une première suppression de mon commentaire qui n'est nullement agressif, d'autant plus que certains assez virulents sont publiés, je m'interroge sur la censure dont fait l'objet ce commentaire, qui a l'air de pas mal déranger...
    En voici le contenu :
    "Après avoir été censuré une première fois, je republie le contenu de mon commentaire, capture d'écran faite :
    C'est tout de même étonnant que l'idée d'un revenu universel ne vienne dans la tête de notre premier ministre à seulement 6 mois des prochaines échéances électorales... Alors que la gauche est en place depuis presque 5 ans, qu'elle a eu les pleins pouvoirs pendant 2 ans (sénat, assemblée, départements et régions), et que depuis 3 ans, Mr VALLS est aux commandes et a eu tout le temps de mettre cette idée en pratique...
    Est ce une fois de plus une promesse électoraliste, pour rappatrier les voix de gauche en perdissions, et éviter la débâcle, que dis-je, la raclée électorale annoncée ?
    Ou est ce que Mr VALLS aura, par soucis d'efficacité et de mise en pratique d'une idée de gauche (pour une fois...), nous fera passer cette réforme avec un joli 49.3 , avant que la campagne présidentielle ne démarre ?
    Ou est ce juste démagogique et électoraliste ?"

    Je tiens à votre disposition la copie d'écran de ce que j'ai publié avant que ce soit de nouveau supprimé quelques minutes plus tard.
    La motion de censure que redoutait le gouvernement à l'assemblée, les modérateurs de la page Facebook du premier ministre l'applique avec grand talent !
    Cordialement,

Votre réponse
Postez un commentaire