1/3 des salariés rêve de démissionner. Vous aussi ?

Votre opinion

Postez un commentaire

116 opinions
  • limande
    limande     

    Petite question : trouvez vous normal que quelqu'un qui bosse depuis des années dans la même boite, 45 h par semaine sans heures sup bien qu'étant "aux 39h" ne puisse pas bénéficier du chômage s'il démissionne, alors qu'un même mec qui décide de ne plus se pointer au boulot (on appelle ça abandon de poste) puisse, après avoir été licencié pour faute grave bénéficier desdites aides ? Merci.

  • néfaste
    néfaste     

    je bosse dans le batiment et je n ai rien contre mon boss mais j en ai plein le cul de me lever et de me ruiner la santé pour les escrocs que vous avez mit au pouvoir et qui me vole tout mon argent,durement gagner,pour se faire des salaires et des primes qui donne des envies de leur mettre 2 ou 3 pavés entre les oreilles.On est quand meme en train de prendre des hausses de partout,déja je ne suis pas bon en math mais il me semble qu au moment de passage a l euro quand on s est tous au moins une fois a convertir son salaire,une baguette,un timbre,un café....ect,ect, le seul résultat le proche que j ai eu c est mon salaire tous le reste a augmenté de 30,40,jusqu a 80 pour cent.Alors oui je ne veux plus travailler plus ces incompétents ils n en valent pas la peine.Et plutot me faire licencié que de démissionné je me fais pas chier a me lever pour tous les jours pour m assoir se ce a quoi j ai droit.

  • Poulay
    Poulay     

    C'est surtout l'Etat qui se gave sur les salaires. Le vrai problème il est là.

  • SALAM
    SALAM     

    Si le travail se réduisait à produire des richesse, c'est en plus souvent les salariés sont mal pays et certain patron dans ton genre se permettent de mal parler à leus salariés... Un partron dans ton genre s'est permis un jour de me dire, qu'il n'avait pas le droit de ma payer au dessus de SMIC... Lorsque il s'est retrouvé devant les Prud'homme, lors de la réunion de conciliation, il s'est écrasé et dit qu'il n'était pas au courant des grilles des salaires conventionnelles et Bla bla... cette phrase on est pas chez les "fou-rien" c'est ce qu'il disait au ouvrière qui ne levaient le nez de leur métier et en plus il les arnaquer... Et ce connard, à tenter de me corrompre en me demandant de ne rien dire et qu'il m'augmenterait de quelques centimes de l'heure... Je lui ai collé ma démission... Et j'ai informé les collègues... iL a bien été containt et forcé de les régulariser... On est pas chez les fou-rien, mais parfois chez des escros...

  • shalom
    shalom     

    je ne comprends pas la question? on ne peut pas se faire embaucher chez " fou-rien " vous voulez démissionner pourquoi?? parce-qu'il faut travailler ????. quelle mentalité bizarre; a oui c'est vrai nous sommes en france!!!!!

  • mimitoto
    mimitoto     

    elle l'a fait !

  • Das baham
    Das baham     

    Vous emmerde ? vous manques de respect ? vous harcèle pour avoir un meilleur rendement de travail ? .... bah ..... ouvrez votre entreprise.

  • footix35
    footix35     

    beau programme, pensez à vous présenter aux présidentielles. C'est pas pire que d'autres !

  • jimtonix
    jimtonix     

    Moi aussi je réve de démissionner,mais d'abord je réve d'avoir un travail,comme ça je pourrai me plaindre et démissionner,faisons les choses dans l'ordre.

  • Une femme de ménage
    Une femme de ménage     

    Cette pensée est normale car le contrat de travail est synallagmatique où chaque partie peut y mettre un terme. Un jour j'ai demandé d'avoir un entretien avec mon employeur, qu'il m'accorda... Je lui ai expliqué, que ma personne n'était pas assujetie à la sienne. Que j'étais assujetie à un contrat de travail, et en contre partie je percevais un salaire alimentaire, que j'en avais rien à fiche de sa personne... Que je refusais qu'il m'appelle par mon prénom et de me tutoyer et si cela ne lui convenait pas, qu'il pouvait mettre un terme au contrat pour ce motif... Il me répliqua qu'il allait demander conseil, à ses avocats... C'est votre droit, lui ai-je répliqué... Cela s'est terminé par une négociation de rupture de contrat pour motif personnel inhérent à sa personne. Quelque temps aprés j'ai appris par un ex-collègue, que l'entreprise avait était mise en procès pour harcèlement moral...La peur de perdre son emploi, de ne pas démissionner et de ne pas trouver une solution pour mettre un terme au contrat de travail... génére du mal être dans l'entreprise...

Votre réponse
Postez un commentaire