En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

À Saint-Martin et Saint-Barth, les victimes d'Irma sont loin d'être toutes assurées

À Saint-Martin, près de 90% des bâtiments, dont 69% de logements, a été endommagé. Quant à Saint-Barth, les dégradations ont touché 70% du bâti de la ville dont 72% de logements.
 

Les assureurs s'engagent à rembourser les victimes dans "deux à trois mois", mais pour être indemnisé, il faut être assuré. Et parmi les victimes, un tiers des habitants de Saint-Barth et moins de la moitié des Saint-Martinois n'ont souscrit aucun contrat multi-risques pour leur logement.

Pascal SAMAMA

journaliste

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • passur
    passur     

    Déjà que nos cher concitoyens vivent avec les aides de l'état Français, un peu plus ou un peu moins, allons, ,soyons royale pour ces bougres

Votre réponse
Postez un commentaire