Les assureurs doivent verser 1,8 milliards aux sinistrés de l'ouragan Irma.
 

Pour justifier les délais importants du traitement des dossiers des sinistrés, les assureurs évoquent d'abord le temps de mise en place du processus. Ils expliquent aussi avoir du mal à retrouver certains propriétaires, qui ont investi en défiscalisation et se désintéressent totalement du bien.  

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire