Mis à jour le
Pour placer ses petits satellites en orbite, S3 a prévu de recourir à un Airbus A300, qui monte à 10.000 mètres avec la navette sur son dos. Celle-ci continue ensuite, seule, à grimper en altitude pour mettre en orbite, via une petite fusée, les satellites sur orbite basse.
 

Le PDG et fondateur de cette start-up suisse se remet à peine d'une très violente agression physique. Sa société qui veut démocratiser l'accès à l'espace et organiser des vols en micropesanteur menacerait-elle des intérêts?

Votre opinion

Postez un commentaire