Des pilotes Air France, lors d'un mouvement de grève en 2014.
 

Les membres du SNPL, le principal syndicat des pilotes d'Air France, ont voté ce lundi le principe d'une grève longue de plus de six jours. Sans en définir les dates exactes. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

34 opinions
  • coolsvp
    coolsvp     

    Toujours en grève ceux la ! Faut il les plaindre ?
    Il y a plus urgent a régler je crois ! Ils devraient avoir honte !

  • beaudolo
    beaudolo     

    Des enfants gâtés ne sont jamais contents, sutout si les parents ne font pas preuve d'un minimum d'autorité!

  • beaudolo
    beaudolo     

    Des enfants gâtés ne sont jamais contents, sutout si les parents ne font pas preuve d'un minimum d'autorité!

  • ABC90
    ABC90     

    Deux critères principaux – salaires et temps de vol – sont pris en compte quand on veut comparer la productivité des pilotes d'Air France à celle de leurs homologues européens, cela hors charges sociales, un domaine où notre pays est champion. Les salaires, qui ont pu être récemment publiés, sont extraits du bilan social annuel de la compagnie, communiqué lors de l'assemblée générale annuelle. Pour ne pas fâcher les organisations professionnelles, seuls les minima garantis mensuels pour 65 heures de vol sont indiqués. C'est le salaire que touche un pilote en arrêt de maladie, par exemple. La réalité telle qu'elle apparaît dans les comptes opérationnels est assez différente, car elle intègre toute la série de primes et de majorations, comme celle du vol de nuit (50 %). Le déclenchement des heures supplémentaires au-delà de 65 heures mensuelles revient souvent à obérer la rentabilité d'un vol, note-t-on à Air France, où seulement 20 % des dessertes longs-courriers sont bénéficiaires.
    Conséquence, quand un commandant de bord de Boeing 777 coûte 260 000 euros par an à Air France, son homologue à Lufthansa revient à 210 000 euros et à l'équivalent de 200 000 euros chez British Airways, les compagnies européennes qui exploitent des réseaux comparables. La différence d'un salaire à un autre, qui peut atteindre 30 % en plus, n'est pas compensée par un tiers d'heures de vol en plus.
    Travailler moins pour être payé plus

    Au contraire, le Français vole 650 heures par an en moyenne quand l'Allemand et le Britannique atteignent 850 heures et sont proches du plafond légal de 900 heures. Toujours 30 % d'écart, cette fois en moins. Dans les compagnies du Golfe, la méthode de calcul des temps de vol peut être différente et crédite le pilote seulement quand il est réellement aux commandes, "on stick", selon l'expression consacrée. S'il se repose dans l'espace dédié de l'avion, son temps de vol n'est pas compté. Sinon, il pourrait atteindre 1 200 heures par an.
    À cette double peine pour Air France des hauts salaires et des bas temps de vol s'ajoutent diverses contraintes sur les effectifs. Ainsi, les pilotes peuvent prendre quinze jours de vacances en juillet et en août, quand la compagnie connaît son pic d'activité. Elle doit donc être configurée pour cette période et supporter un sureffectif le reste de l'année.
    Au jour le jour, les 270 accords sociaux régissant les navigants génèrent sans cesse des pénalités par rapport aux autres compagnies. Tous les avions de ligne modernes sont pilotés à deux : un commandant de bord et un copilote, qui ont les mêmes compétences et le même niveau de formation. Seule l'expérience du commandant de bord lui donne des prérogatives supplémentaires et nécessaires quand des décisions techniques ou relationnelles doivent être prises. Ces deux hommes sont renforcés par un troisième – un copilote – dès que le vol est un peu long pour permettre de partager quelques heures de repos. À Air France, le troisième homme est obligatoire dès qu'un vol avec départ de nuit dépasse huit heures. À Lufthansa, le renfort intervient à partir de neuf heures de vol et, dans les autres compagnies, à partir de dix heures. Conséquence, Air France doit disposer de plusieurs centaines de copilotes de plus que ses concurrents à réseau comparable.
    L'exemple de Delta Airlines

    Un coup de pouce à l'effort de productivité demandé par la direction d'Air France pourrait être apporté par l'Europe. En effet, le 18 février prochain, tous les pays doivent appliquer le Flying Time Limitation (FTL). Cette règle gère la durée des vols. La France est le seul pays des 28 à ne pas encore l'avoir mis en place. Sa logique repose sur trente ans d'analyses de la gestion de la fatigue dans le contexte de la sécurité des vols. Le règlement français actuel contenu dans le Code de l'aviation civile, né pendant les années 50, à l'époque du DC-3 et du Super Constellation, s'attache plus à définir des jours de congé. Ainsi, au moment de l'accord général sur les 35 heures en 2000, les pilotes ont bénéficié de quinze jours de congé supplémentaires. "L'application du FTL à l'aviation française est une chance pour le secteur. Sinon, on peut craindre à terme que le pavillon tricolore ne disparaisse du ciel", note Alain Battisti, président de la Fédération française de l'aviation marchande, la fédération professionnelle des compagnies aériennes.
    Si, en France, une baisse des salaires n'est pas envisagée, elle est intervenue aux États-Unis notamment chez Delta en 2005, quand la compagnie s'est mise sous la protection du chapitre 11, autrement dit quand elle a déposé son bilan. Un commandant de bord B777 qui était payé 319 dollars de l'heure en 2003 ne recevait plus que 185 dollars en 2006. Son salaire horaire de 270 dollars en janvier dernier n'est pas encore revenu au niveau de 2003.

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à ABC90)

    c'est ici que je voulais insérer ma réponse mais le "logiciel" l'a mise ailleurs!!!!!
    remarquable commentaire qui devrait être diffusé sur les réseaux sociaux!
    0 0

  • ABC90
    ABC90     

    les syndicats français sont peu respectables ..... mettre le bordel pour l'Euro est une façon de montrer en fait la faiblesse de leurs revendications .... ces syndicats n'ont eu cesse de prendre en otage une manifestation importante pour l'image de la France qui vit beaucoup sur le tourisme ...... être égoïste à ce point les rend détestables pour longtemps

  • ABC90
    ABC90     

    cette société n'a eu cesse d'être renflouée par une majorité de Français qui ne prendront jamais AIR FRANCE ....... 25 jours de congés en plus que la normale .... moins d'heures que la normale ...... retraite plus tôt que la normale ..... et la liste n'est pas exhaustive ..... bloquer ne va plus servir à grand chose car les autres compagnies vont finalement prendre la place de cette société sans cesse en gréve ...... et surement mois contrôlée en période de terrorisme

  • ABC90
    ABC90     

    Il faudra un jour privatiser Air France ...... Pourquoi ne vont ils pas tous ces grévistes ailleurs si ils sont si mal à AIR FRANCE ? parce qu'ils y sont ++++++ heureux qu'ailleurs .... cqfd

  • ABC90
    ABC90     

    Il faudra un jour privatiser Air France ......

  • Henry Gauland
    Henry Gauland     

    S'ils font grève c'est que quelque part ils ont de sérieux soucis d'avenir. ....

    ABC90
    ABC90      (réponse à Henry Gauland)

    surtout parce qu'ils veulent le beurre et l'argent du beurre

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à Henry Gauland)

    Bonjour Henry.

    J'étais militaire, pilote, j'ai côtoyé des pilotes du civil , je ne te dis même pas combien ils gagnent tu tomberais à la renverse....non c est une honte....Air France à déjà failli couler , à force ils couleront la boîte pour de bon ..

    La CGT aura encore et encore coulé une nouvelle boîte ...C est une honte .

    Respect à toi Henry

    crus

    52 MILLES
    52 MILLES      (réponse à Crusader30)

    26000€ brut pour un commandant de bord et 7000€ pour un copi...

    ABC90
    ABC90      (réponse à 52 MILLES)

    on comprend mieux leur envie de ne jamais quitter AIR France .....

  • queenmum
    queenmum     

    Et bien, les voyageurs n'utiliseront p!us air France car trop de problèmes de greve.....les autres compagnies y gagneront

Lire la suite des opinions (34)

Votre réponse
Postez un commentaire