Takata aurait trafiqué des données.
 

Honda, premier client de l'équipementier japonais, a décidé qu'il n'utiliserait plus de gonfleurs d'airbags de Takata. Ce dernier est soupçonné d'avoir trafiqué des données.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire