La justice brésilienne soupçonne Alstom d'avoir verser des dessous de table pour obtenir un contrat sans passer par un appel d'offre
 

La justice brésilienne a décidé, ce mardi 3 février, de geler 90,7 millions d'euros d'avoirs du groupe français, le soupçonnant de corruption dans des contrats d'énergie.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire