L'équipe du projet Titan a grossi et atteint plus d'un millier de personnes en dix-huit mois.
 

Au lieu de chercher à produire une voiture, le groupe se concentrerait sur les technologies permettant aux véhicules de se conduire sans chauffeur. Un changement de stratégie qui a mené au licenciement de dizaines de personnes.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire