Le Mont Saint-Michel, par exemple, est une destination beaucoup moins prisée par les touristes depuis les attentats de novembre 2015.
 

Sur le premier semestre 2016, une baisse de 10% des nuitées internationales a été relevée, signale le secrétait d'Etat chargé de la promotion du Tourisme, Matthias Fekl. En cause: le menace terroriste qui pèse de tout son poids.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • boulette34
    boulette34     

    Et s'il y avait que les attentats ...... on ne parlera pas des attaques de caravanes comme du temps du far west ......

  • beaudolo
    beaudolo     

    Les attentats sont certainement une des causes, mais je crois que nos brillantes et surtout violentes manifestations de la CGT et de nuit debout y sont également pour quelque chose! Non seulement sur le tourisme mais aussi sur l'ensemble de l'activité du pays, on ne peut pas faire la grève si longtemps sans qu'il y ait des conséquences réelles!

Votre réponse
Postez un commentaire