× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Des investisseurs étrangers s'engagent à débourser 500 millions d'euros pour prendre 10% du capital du nouvel Areva dont les activités iront de l'extraction de l'uranium à son enrichissement en passant par le traitement des déchets et le démantèlement des centrales.
 

Des investisseurs étrangers promettent de renflouer en partie le futur groupe recentré sur le cycle du combustible. Il restera à obtenir le feu vert de Bruxelles qui devra approuver le plan global de sauvetage d'Areva.

Votre opinion

Postez un commentaire