Mis à jour le
Une des deux sites prévus par Arkema sera localisé en Europe, peut-être en France.
 

Le groupe chimiste a annoncé, ce mercredi 4 septembre, un investissement de 200 millions d'euros pour produire le gaz réfrigérant 1234yf. Ce dernier gaz avait créé la polémique, Mercedes refusant d'en équiper ses automobiles.

Votre opinion

Postez un commentaire