× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT.
 

Le deuxième syndicat du secteur privé affirme ne pas vouloir cautionner un "sacrifice des droits" des chômeurs qui se traduit par un "recul" au "seul bénéfice du patronat". Signé par les quatre autres syndicats, l'accord entrera tout de même en vigueur au mois de septembre.  

Votre opinion

Postez un commentaire