75% des copies des candidats au Baccalauréat des lycées français de l'étranger ont été corrigées sur écran.
 

Basée à Montpellier, la société Neoptec a mis au point un logiciel qui sait anonymer et répartir entre les correcteurs les copies préalablement digitalisées. Cette année, quasiment tous les lycées français de l'étranger auront recours à cete technique qui évite les déplacements.

Votre opinion

Postez un commentaire