Mis à jour le
Le montage mis en place permet à Vincent Bolloré de se protéger contre une chute du cours de l'action Vivendi
 

L'industriel breton a nanti 60% de ses actions Vivendi pour obtenir un prêt de 567 millions d'euros. Il avait déjà gagé les deux tiers de ses actions Havas.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire