Bercy réclame 356 millions d'euros à Booking.com.
 

L'administration estime que le site de réservation est un établissement permanent en France. Elle lui a donc demandé de payer l'impôt sur les sociétés et la TVA pour la période 2003-2012.

Votre opinion

Postez un commentaire