Jonathan Hill, le commissaire européen chargé des services financiers, a ouvert la porte à une moindre régulation des banques.
 

Afin de ne pas pénaliser la croissance, la Commission européenne pourrait assouplir les règles imposées au secteur bancaire.

Votre opinion

Postez un commentaire