Christiane Lambert, présidente de la FNSEA
 

Après trois jours de blocage, la FNSEA a estimé qu'il y avait "eu des points d'avancée, des points de déception et des engagements à travailler plus".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire