Transdev, initialement leader du marché avec ses marques Isilines et Eurolines, a vu sa situation se détériorer rapidement, estime l'Autorité de la Concurrence
 

Saisie par Transdev, l'Autorité de la concurrence ne trouve rien à redire à la façon dont le groupe SNCF s'est imposé comme le numéro 2 des voyages en autocar.

Votre opinion

Postez un commentaire