4,4 % des ventes de spiritueux sont, chaque année, perdues en raison de la contrefaçon, selon l'EUIPO.
 

Après l'Espagne, la France est le deuxième pays d'Europe le plus touché par la contrefaçon sur les vins et spiritueux. Selon un récent rapport, le manque à gagner est chiffré à 492 millions d’euros par an en moyenne, entre 2008 et 2013.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire