Huit mois après l'entrée en vigueur du droit à la déconnexion dans la loi, environ un tiers des actifs en emploi(33,5%) restent connectés à leurs smartphones ou tablettes pendant leurs congés d'été.
 

L'instauration du droit à la déconnexion n'empêche pas un tiers des actifs (33,5%) de rester connectés avec leur entreprise durant leurs congés d'été. Cette tendance est plus forte chez les cadres et les moins de 40 ans, en raison d'un sentiment de "culpabilité" plus marqué.

Votre opinion

Postez un commentaire